Menu

Rentrée Scolaire 2017-18: Dans quel état sont les établissements scolaire?

A un peu plus d’un mois de l’ouverture des classes, prévue normalement pour le 15 septembre prochain, beaucoup d’écoles publiques de Conakry présentent une image peu reluisante. Du lycée Léopold Sédar Senghor de Yimbaya par exemple, à l’école primaire Sayifoulaye Diallo de Gbessia, en passant par le lycée Ahmed Sékou Touré de l’aviation, le constat est alarmant. En tout cas c’est ce qui ressort du constat qu’a fait ce matin notre reporter Sékou Camara dans ces écoles.

Certaines écoles de Conakry ne donnent plus envie d’apprendre en cette période des grandes vacances. Au lycée Léopold Sedar Senghor, le visiteur est frappé par la transformation de la cour en terrain de football. Certaines salles de classe sont aussi transformées en dortoirs. Dans cette école, des lits posés sous les moustiquaires sont visibles dans certaines salles, des Carreaux aussi fissurés. Des salles de classes également dépourvues de portes. Le tout, dans un environnement insalubre.

Au lycée Ahmed Sékou Touré, ce qui attire l’attention de plus, c’est l’envahissement de l’école par les chiens. C’est pourquoi, il n’est pas rare de voire sous les vérandas les déchets d’animaux. Ce, Comme pour dire, que l’insalubrité ne passe pas inaperçue. Dans cet établissement, l’eau coule des dalles jusqu’au niveau même du premier étage. C’est vrai dans les salles de classes les table-bancs sont vétustes, mais il faut noter qu’un important stock de nouveaux table-bancs est aussi posé à travers tout le rez-de-chaussée.

Du coté de  l’école primaire Sayifoulaye Diallo, le constat est pire. Les bâtiments qui s’y trouvent sont presque laissés à l’abandon. Les nids de poules sont visibles partout dans la plupart des salles de classe et même dans les vérandas à proximité de la direction. Avec cette saison hivernale, l’eau coule des dalles causant ainsi des moisissures et provoquant par endroit des inondations.  Les table-bancs également sont vétustes. A tout cela s’ajoute, la présence d’un véritable garage d’automobile où les mécaniciens dépannent des véhicules.

Pourtant le ministre K au carré avait promis d’utiliser le reste du montant alloué aux examens nationaux, pour la rénovation des écoles.

Sékou Camara