Menu

Route: Corniche nord à Conakry, impraticable

La dégradation des routes, on en parle encore dans ce journal. Cette fois avec les voiries urbaines  de Conakry, notamment la corniche nord. Le bout de cette route vers le pont 8 novembre est de nos jours impraticable. De nombreux véhicules s’enfoncent dans des trous, d’autres tombent même  en panne.

Ce bruit est loin de celui des embouteillages sur l’autoroute ou  la route le prince. Ici c’est la corniche nord entre le pont 8 novembre et l’hôtel  palm camayenne. Cette route est souvent empruntée par les usagers pour éviter de se tirer la queue sur les deux axes principaux de la ville. A ce jour, elle se trouve dans un état de dégradation très poussé. Mohamed Barry est ingénieur de Batiment, à bord de sa voiture,  il exprime son amertume.

Mohamed Barry  n’est pas le seul a exprimé son désagrément. ATTENTION !!! Voilà d’autres  usagers parlent d’une honte pour l’image de la capitale. Alhousseni Bah est transporteur urbain

Beaucoup pense que la dégradation du patrimoine routier est une réalité seulement à l’intérieur du pays. Pourtant, la capitale aussi en souffre énormément. Chose que déplore cet autre usager. Aicha Conté

Les trous de cascade remplient d’eau et de boue,  caractèrisent cette route. Les riverains qui viennent au secours pour sortir les véhicules des trous, se posent des questions. Fodé Camara est l’un d’eux.

La circulation urbaine à Conakry est devenue un véritable casse tête à cause des embouteillages. A cela, s’ajoute l’état des routes comme celle-ci, et celle du rond-point de matoto pour ne citer que cela.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*