Samedi de l’assainissement : des citoyens se plaignent contre l’interdiction de la circulation

Depuis quelques temps, la matinée du dernier samedi de chaque mois est consacrée à l’assainissement de la ville de Conakry. Pour  assurer un succès aux activités, le gouvernement a interdit toute circulation de 6 h à 11 h. Une mesure diversement appréciée par les citoyens.

Nombreux sont les citoyens qui déplorent l’interdiction de circuler le matin. En instance de voyage, Mohamed Bangoura est bloqué au rond-point de Matoto. Il ne cache pas sa colère après avoir échoué de convaincre les policiers de le laisser passer. « C’est ahurissant mon frère. Moi je suis en instance de voyage. Je dois arriver au lieu d’embarquement avant 10 h et on me bloque ici. Je pense que le gouvernement doit revoir cette situation. Tout le monde ne peut pas ne pas circuler. C’est injuste de faire souffrir les citoyens de cette façon. Vous voyez que même les motos ne passent pas ».

Ousmane Barry a lui un malade à l’hôpital. A cause de cette interdiction, il ne pourra pas se rendre à temps au chevet de son parent alors que c’est lui qu’on attend pour acheter des produits pour le malade explique-t-il.

Cette interdiction a également empêché certains élèves, étudiants et enseignants de rallier les écoles à temps.

Par contre, d’autres citoyens trouvent cette interdiction normale car disent-ils l’assainissement est une affaire qui concerne tous les citoyens.

Cette journée initiée par le gouvernement il y a cinq mois vise à inciter les citoyens à rendre propre leurs différents quartiers mais les ordures sont toujours visibles le long des routes de Conakry.

Mamadou Bhoye Bah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :