Tentative d’évasion à la prison centrale de Labé: Les précisions du Procureur

Le sommeil des riverains de la prison centrale de Labé, sise au quartier Kouroula dans la commune urbaine, a subitement été coupé au petit matin de ce samedi 27 janvier 2018 par des tirs nourris en provenance de ce centre pénitentiaire. Une spectaculaire tentative d’évasion serait la principale cause de ces coups de feu qui ont retentit jusqu’aux environs de 07 heures du matin, a constaté sur place Guinéenews.

Suite à ces tumultes sans précédent, Guinéenews a rencontré le Procureur de la République prés le Tribunal de première instance de Labé qui en apporte les premiers éléments d’explication.Nous vous livrons ici in extenso le contenu de cet entretien exclusif que Zézé Béavogui a accordé à la Rédaction locale de Guineenews:

«Effectivement une tentative d’évasion organisée par Alhassane Baldé, un condamné à perpétuité et onze autres ont tenté de s’évader et Boubacar Bah dit »Bagouane » a blessé Sékou Loua un autre prisonnier qui les a empêché de s’évader. Donc ils sont au nombre de onze et se sont là les meneurs qui ont tenté l’évasion dans notre maison centrale de Labé » entame-t-il.

Par contre, nombreux sont les personnes et observateurs qui restent convaincus qu’il s’agit des militaires condamné la veille par le tribunal militaire à formation spéciale de Labé. Une information rejeté par le procureur : « quand aux militaires condamnés hier, ils ne sont ni de prés ni de loin mêlé à cette tentative d’évasion » réagit-il avant de soutenir que c’est lorsque l’escalade a commencé, c’est en ce moment que des tirs de sommation ont eu lieu à l’extérieur pour freiner l’évasion donc ce n’est pas à l’intérieur insiste Zeze Beavogui.

Un problème d’alimentation serait aussi selon des informations lié à cette évasion. Sur la question le procureur reste claire : « non, non ce n’est pas un problème de faim ; mais plutôt ils veulent profiter de la présence des militaires condamnés hier pour les mettre cela sur leurs dos. Les militaires n’en sont pour rien ils ne sont pas mêlés du tout » précise-t-il.

Les responsables de l’incident auraient d’ailleurs blessé un autre prisonnier qui a voulu se mettre en travers de leur chemin : « oui c’est la paires de ciseaux que Boubacar Bah dit Bagouane a utilisé pour blessé Sekou Loua qui est un détenus aussi » a conclut le procureur de la république prés le tribunal de première instance de Labé.

Sur place, on constatait un impressionnant dispositif sécuritaire composé entre autre de l’armée, de la police, de la gendarmerie qui ont tous été déployé pour maitriser la situation.

Source: Guinéenews

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :