Verdict du procès Koula: les premières réactions commencent à tomber

Après le verdict dans l’affaire Koula rendu hier au TPI de Dixinn, place désormais aux réactions. Ce matin le dernier employeur du journaliste, Ibrahima Sory Traoré et le chargé de communication de l’UFDG, Alpha Bouabacar Bah, se sont exprimés sur les antennes de la radio Espace dans l’émission « Les Grandes Gueules».
Pour Ibrahima Sory Traore, la justice n’a pas dit qui a tué son journaliste. « C’est comme si on l’avait tué pour une deuxième fois. Si non comment on peut relaxer les principaux accusés qui sont là et condamner des complices qui sont absents du pays ? La justice a tout simplement décidé de d’abandonner l’affaire en relaxant ceux qui sont incarcérés. Ceux qui sont condamnés par défaut peuvent se débrouiller», a dénoncé le PDG de guinee7.com, quotidien électronique pour lequel travaillait Mohamed Koula quand il a été tué.
Du côté de l’UFDG, on dénonce une instrumentalisation de la justice.  C’est une décision dictée par le pouvoir affirme Alpha Boubacar Bah de la cellule de communication du parti. « La partialité de la justice n’est plus à démontrer dans cette affaire. Tout le monde sait que l’enquête a été orientée vers un camp,  le nôtre et on a laissé celui de Bah Oury tranquille. Je pense que l’objectif étai d’atteindre l’UFDG et Souleymane a été condamné parce que il est justement une figure du parti», a-t-il  conclu.
Mamadou Bhoye Bah 
TEL 628 174 135

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :