Violences à Conakry : deux jeunes tués par balles à Wannindara mercredi soir

Deux jeunes ont trouvé la mort dans la soirée de mercredi 7 novembre en marge de la journée ville morte appelée par l’opposition guinéenne qui proteste contre le non-respect de l’accord du 8 août. Tous les deux ont été tués par balles à Wanindara, commune de Ratoma selon une source proche de l’opposition. Alimou Baldé a rendu l’âme dans une clinique alors qu’il recevait des soins après avoir reçu une balle alors que Mamadou Béla n’a pas bougé d’où la balle l’a atteint. Des bérets rouges seraient à l’origine de ces tirs mortels selon des témoignages des proches des victimes. Ces jeunes partaient chez des voisins pour regarder les matchs de la Ligue des Champions européenne lorsqu’ils ont trouvé la mort a appris Espacefmguinee.

Deux  cas de blessés par balles ont été enregistrés toujours dans la commune de Ratoma. L’un à Wanindara et l’autre à Cosa durant cette journée ville morte marquée par des fortes tensions et des affrontements entre jeunes manifestants et forces de l’ordre. Il s’agit de Mamoudou Sow, marchand âgé de 35 ans et Mamadou Diouldé Sow.

Les opposants sont en ce moment (12 h) en conclave au domicile du leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, pour décider du maintien ou non de la marche pacifique programmée ce jeudi 8 novembre 2018 sur l’autoroute Fidel Castro. Une marche interdite par les autorités.

Bhoye Bah pour Espacefmguinee.info

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :